Aktuelles Prospekt Raiffeisen

1 ... 5 6 8 10 11 ... 24
1 ... 5 6 8 10 11 ... 24
Klicken Sie sich durch den Prospekt von Raiffeisen, gültig vom - bis -. Auf Seite 24 des derzeitigen Prospekts finden Sie die besten Sonstiges artikel. Dieser Prospekt bietet Ihnen Reduktionen auf mehr als 48 Produkte, die bestimmt zu den Artikeln gehören, die Sie regelmässig kaufen. Wenn Sie bei ihrem nächsten Einkauf bei Raiffeisen sparen möchten, vergessen Sie nicht, sich den ganzen Prospekt von Seite 1 bis 24 anzusehen. Auf der aktuellen Seite finden Sie Aktionen und Gutscheine für bureau, cœur, holz. Der Prospekt von Raiffeisen bietet aber auch viele weitere Preisreduktionen auf Artikel wie zum Beispiel couverture, police. Wenn Sie smart einkaufen und einen massgebenden Teil der Kosten des nächsten Einkaufs bei Ihrer Lieblings-Raiffeisen-Filiale sparen möchten, sollten Sie sich diesen Prospekt voller grossartiger Preise und wunderbarer Preisreduktionen nicht entgehen lassen. Schauen Sie täglich auf Rabatt-kompass.ch vorbei, damit Sie keine der grossartigen Angebote Ihrer Lieblingshändler verpassen.

Produkte in diesem Prospekt

Opérations sur devises GESTION DES DEVISES I mporter, vendre et distribuer parquets, revêtements muraux et panneaux de plafond: c’est le cœur de métier de STIA Schweiz AG. Ses bureaux et son showroom sont à deux pas seulement du poste-frontière de Diepold­ sau (SG). De l’autre côté, en Autriche, est domiciliée la société mère: Admonter Holz­ industrie AG. Des bois de toute ­l’Europe y sont transformés en compo­ sants de haute qualité, que STIA importe et vend ensuite en Suisse. Pour Nadja Manser et Markus Lüchinger, ses deux dirigeants, l’environ­ nement économique international pré­ sente ses propres défis: le principal poste de dépenses de STIA est de loin l’achat des produits en bois. Or ces coûts sont tous en euros – et les clients paient STIA principalement en francs. Toute variation du cours de l’euro a donc un impact direct sur ses marges. Conseil en budgétisation STIA doit considérer toute éventuelle fluc­ tuation des cours dès la fixation de ses tarifs. «Nous ne pouvons pas modifier nos prix chaque semaine. Après tout, nous ne voulons pas répercuter le risque de change sur nos clients», explique Nadja Manser. STIA travaille donc étroitement avec son conseiller clientèle Raiffeisen lors de la budgétisation, et discute avec lui de l’évolution future de l’euro. L’entreprise combine ainsi son expérience commer­ ciale avec l’expertise de la Banque. L’ana­ lyse minutieuse et l’intégration d’une marge de sécurité atténuent les princi­ paux risques. Mais la planification a ses limites: il est impossible de déterminer les besoins en euros pour tout l’exercice. En effet, les commandes des clients sont irrégulières. «En règle générale, nous achetons simple­ ment des devises lorsque des paiements arrivent à échéance», reconnaît Nadja Manser. Pour Guido Saxer, responsable clien­ tèle entreprises à la Banque Raiffeisen Oberes Rheintal, les opérations au comp­ tant sont ici la stratégie la plus appropriée: «Couvrir les besoins en euros non par des achats massifs de devises, mais en les ré­ partissant tout au long de l’année, réduit les gros risques», estime-t-il. Sécuriser les grosses commandes Pour les très grosses commandes, l’entre­ prise adopte une autre stratégie. «Les commandes plus importantes ont un ho­ rizon de planification plus long», explique Markus Lüchinger; «pour que nous puis­ sions mieux calculer, et garantir les prix convenus à nos clients, nous nous assu­ rons alors au moyen d’opérations à terme sur devises.» Dans ce cas toutefois, l’en­ treprise ne peut pas tirer profit de l'évo­ lution du cours. Mais STIA est alors Trois étapes pour réussir 1 Evaluer l’exposition aux devises Tout d’abord, pour chaque monnaie étrangère concernée, il faut saisir tous les flux de paiement ­exposés au risque de change – du côté des exportations comme des importations. 2 Reconnaître et quantifier les risques A partir de l’exposition aux devises, on identifie les risques et l’ampleur que les fluctuations des taux de change ont sur l’activité de base. Ensuite, il faut en déduire les conséquences sur la profitabi­ lité globale – ou sur les marges des d ­ ifférents produits – et l’entre­ preneur peut décider s’ils sont ou non acceptables. 3 Des stratégies de change sur mesure Une fois que l’on connaît l’expo­ sition et les risques associés, on ­définit les mesures appropriées pour minimiser les risques dans le cadre d’une stratégie de change. Celle-ci est toujours spécifique à l’entreprise. Facteurs clés de la ge stratégie de chan Ces facteurs sont: • Le secteur d’activité s • Le modèle d’affaire rise ep de l’entr ue • La capacité de risq de l’entreprise ntrepreneur • La disposition de l’e s ue à prendre des risq Dans son showroom, STIA conseille ses clients dans le choix de parquets, de revêtements muraux et de panneaux de plafond. 8 Savoir Faire Raiffeisen