Raiffeisen Prospekt - ABGELAUFENE AKTION

Raiffeisen Prospekt

ABGELAUFENE AKTION

1 ... 11 ... 24
Prospekte Raiffeisen. Seite 11.
1 ... 11 ... 24

Scrolle durch dieses Raiffeisen-Prospekt, welches von - bis - gültig ist, um die neuesten Angebote zu entdecken. Auf den 24-Seiten der aktuellen Wochenanzeige findest du die besten Waren aus der Kategorie Sonstiges. Wenn du bei deinem nächsten Raiffeisen-Einkauf Geld sparen möchtest, vergiss nicht das gesamte Flugblatt von Seite 1 bis Seite 24 durchzuschauen. Wenn du klug einkaufen gehst und bei deinem nächsten Raiffeisen-Einkauf Geld sparen möchtest, verpasse nicht das aktuellste Prospekt mit erstaunlichen Preisen und unglaublichen Rabatten. Komme einfach jeden Tag zu Rabatt Kompass zurück um sicherzustellen, dass du all die großartigen Angebote deiner Lieblingshändler nicht verpasst.

Opérations sur devises «Nous ne savons jamais exactement quand l’argent arrivera.» Michele Vismara, Vismara & Co. SA Chaque année, Vismara exporte environ 50’000 tonnes de ferraille vers l’Italie. couverte contre toute perte qui résulterait d’une évolution négative. Cela convient à Markus Lüchinger: «La spéculation ne fait pas partie de notre culture d’entreprise.» Pour les transactions euros-francs, STIA utilise le Direct Access Service (DAC) de Raiffeisen. Le conseil par téléphone et la plateforme de négoce RAI Trade per­ mettent d’effectuer directement des opé­ rations sur devises: Nadja Manser et Markus Lüchinger peuvent y suivre les taux de change en temps réel et effectuer des opérations sur devises de manière au­ tonome. Eviter les baisses de recettes L’entreprise de recyclage tessinoise Vis­ mara utilise, elle aussi, le service DAC, mais réalise la moitié de son chiffre d’af­ faires en euros – contrairement à STIA – et doit le convertir en francs pour payer ses salariés. Vismara collecte de la ferraille, qu’elle vend au plus offrant à des aciéries et des fonderies du nord de l’Italie. Les paiements se font d’ordinaire en euros; si son cours baisse, Vismara voit ses recettes fondre: pour un montant de 1 million d’eu­ ros, une baisse de 1 centime érode le chiffre d’affaires d’environ 10’000 francs. Michele Vismara, son directeur, attend parfois plusieurs mois avant de convertir ses recettes, dans l’espoir que le cours de l’euro se redresse: «Pour nous, c’est un exercice d’équilibrisme permanent entre la garantie des liquidités et le taux de change optimal.» Par le passé, les opérations de change étaient complexes: il fallait demander à une banque le cours en vigueur, se concer­ ter avec l’équipe, puis donner l’ordre de change, ce qui pouvait prendre du temps. Aussi, Michele Vismara a décidé de se tourner vers sa banque principale. «Nous avons cherché un moyen de rendre les opérations de change plus rapides», ex­ plique Lucas Tacconelli, spécialiste en devises chez Raiffeisen pour la clientèle entreprises tessinoise. La solution: le ser­ vice DAC. Il procure à Vismara un accès direct au négoce des devises de Raiffeisen. En outre, l’entreprise peut discuter de l’évolution des taux de change directe­ ment avec les spécialistes de l’équipe DAC. Planification difficile Les opérations à terme ne sont pas une option pour Michele Vismara. En effet, les entrées de paiements sont aléatoires: «Nous ne voulons pas ­répercuter le risque de change sur nos clients.» Nadja Manser, STIA Schweiz AG Savoir Faire Raiffeisen 11

Raiffeisen Prospekte

TOP Prospekte